Newsletter PBD section Riviera-Pays d’Enhaut



Consignes de vote du

PBD section Riviera-Pays d’Enhaut

pour les votations fédérales du 22 septembre 2013

 

Non à l’initiative populaire du Groupe pour une Suisse sans armée visant à abolir le service militaire obligatoire

Ensemble pour la sécurité, une école de vie, un devoir civil et une cohésion nationale. Un pilier de notre sécurité est la défense du territoire en faveur de notre système d’armée de milice. La forme peut être discutée mais pas le fond. Chaque jeune à sa majorité doit participer d’une manière ou d’une autre à un devoir civil, se peut-être le service militaire, la protection civil ou le service civil selon les besoins des différentes missions à remplir. Cette école de vie donne des repaires à notre jeunesse dans la vie de tous les jours. Pour toutes ces raisons, votre comité, vous propose de rejeter l’initiative du Groupement pour une Suisse sans armée.

Non à la libéralisation des heures d’ouverture des shops et stations-service.

La modification proposée est une tentative d’un libéralisme débridé d’effectuer un pas supplémentaire vers la dérégulation généralisée des heures d’ouverture des magasins au détriment des petits commerçants. Les consommateurs recherche à quatre heures du matin du carburants voir des boissons énergisantes et non pas des fruits et légumes. Une libéralisation nocturne ne saurait contrebalancer les effets négatifs du travail de nuit sur la qualité de vie, la santé, la vie sociale et familiale des employés. Pour toutes ces raisons, votre comité, vous propose de rejeter l’initiative.

Oui à la révision de la loi sur les épidémies.

Il y a nécessité à réviser une loi qui date de 1970 et qui ne répond donc plus à l’ampleur, à la vitesse et aux nouvelles formes de propagation des maladies transmissibles pouvant avoir de graves conséquence sur la santé publique, clarifier et optimiser la réparation des tâches entre la Confédération et les cantons. Pour toutes ces raisons, votre comité, vous propose d’accepter la révision de la loi.

Le blog de Romain Belotti, Président PBD section Riviera/Pays d’Enhaut


 


 

 

Servir son pays, une école de vie

A 20 ans un jeune homme ou une jeune femme ont besoin de repères, particulièrement dans une société où les valeurs fondamentales et le respect de l’autre avec une certaine forme de discipline sont mis à mal. Nous pouvons discuter de la forme mais pas du fond de l’utilité de notre armée. Notre pays a besoin de ses concitoyens sur trois axes : la sécurité du territoire, la protection civile et le service civil. Dans le premier cas, la maxime romaine « si tu veux la paix prépare la guerre » est toujours valable. Notre indépendance doit être garantie par une armée, que ce soit dans une éventualité de guerre traditionnelle ou de guerre économique. La protection civile est importante pour les catastrophes naturelles et enfin le service civil donne un appui dans différents domaines de notre société.

Que ce soit l’une ou l’autre des voies, le service au pays est nécessaire.

L’école de recrue a une vocation positive mais nous pouvons adapter ses conditions comme par exemple passer de 4 à 6 mois de durée mais en permettant de terminer le service à 25 ans.

Je reste convaincu que l’armée de milice responsabilise l’individu, permet une cohésion nationale et reste la moins coûteuse des solutions. Le Groupe pour une Suisse sans armée a pour unique but de supprimer toute forme d’armée. L’initiative du 23 septembre, n’est qu’une tentative de plus à laquelle je dirai non !

 

Romain Belotti

Président de la section PBD Riviera/Pays-d’Enhaut